Vivre à Régusse/La commune/Histoire et patrimoine

Histoire et patrimoine

L'histoire

Régusse tire son origine de Régussia, nom que lui donnèrent les Romains et cité en 1274 par les Templiers.
En 1274, fief des Templiers, puis en 1309 rattachée au domaine royal, la seigneurie est cédée en 1319 aux Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem.
En 1322, Arnaud de TRIANS, neveu du pape Jean XXII, fit échange de ses terres contre Saint Julien le Montagnié, Gréoux, Montméyan et Régusse. Son fils Aimei, seigneur de Régusse, se maria en 1381 avec Burgne d'Oraison. De ce mariage naquit Marguerite de Rians, qu'on appela la "Dame de Régusse". Il y eut une transaction passée entre cette dame et la communauté de Régusse en 1422 par Antoine Raimbaud, notaire de la ville d'Aups concernant les privilèges et franchises de Hommes de Régusse.
Il en résulta une chartre en 1422 ou naissance de la communauté Régussoise.
Par mariage, la seigneurie passe aux Castellane, Gaspard de Castellane vend Régusse en 1564 à César-Antoine d’Albert.
Régusse fut acquit en 1613 par la branche des Grimaldi. Sous le règne des Grimaldi, Charles agrandit le vieux château vers l'ouest dont demeure encore le vieux portail, véritable fleuron de la couronne seigneuriale.
C'est le roi Louis XIV qui éleva la seigneurie en marquisat pour les services rendus par la famille Grimaldi, puissante famille qui s'installera pour deux siècles sur Grimaldi-Régusse dont le village porte encore le blason fuselé de losanges d'argent et de gueules, c'est à dire en traduisant le langage héraldique blanc et rouge.
A la révolution de 1789, les Seigneurs émigrèrent en Allemagne. Leurs avoirs furent confisqués et placés sous séquestre.
Les propriétés furent toutes reconnues et délimitées par des procès-verbaux établis par le « District Révolutionnaire de Barjols ». Le 11 mars 1790, lors de l’encadrement de tous les biens nobles, les forêts devinrent biens nationaux.
En 1809, à son retour d’émigration, la famille de Grimaldi-Régusse rentra en possession des parties non aliénées de son patrimoine et racheta une partie de ce qui l’avait été lors de son absence.
L’insurrection varoise après le coup d’Etat de Décembre 1851 porte au premier plan de l’actualité un notable de Régusse, Alexandre Gariel.
Autre mémoire de ces événements, la plaque commémorative apposée sur la maison natale d’un autre héros Régussois François-Grégoire Maunier, Rue de la Liberté, un des 12 compagnons des frères Gariel.
Le Château : construit par les Templiers, et ensuite occupé par les Chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem, agrandi par les Castellane, les d’Albert et surtout les Grimaldi. Détruit pendant les guerres de Religion.
L’église Notre-Dame de la Miséricorde, romane, agrandie au XVIIème siècle, clocher carré surmonté d’une flèche à écailles vernissées polychromes.

Armoiries

«Porte : losangé d’argent et de gueules, surmonté de la couronne des Marquis depuis 1649 » Ces armes sont celles des Grimaldi, Princes de Monaco.


Parcours historique

Châteaux des Templiers du XIe au XIVe siècle
Châteaux des Castrellane et d'Albert du XIVe au XVIIe siècle
Agrandissement par les Grimaldi du XVIIe siècle à la Révolution

1 -A l’angle de la Rue des Castellane et de la Place de l’Horloge se situe la porte orientale du Château des Templiers. Certains encadrements de porte n’ont pas de clef de voûte car cette dernière a été inventée après 1400.
Place Féodale, il y avait là des habitations. Seul un « couloir » allait de l’entrée aux remparts. Elle est devenue une cour dans les année 1970.
Rue Sombre, à l’endroit le plus resserré se trouvait la deuxième porte sud du Château des Templiers.
Sous le château d’eau, emplacement de l’ancien cimetière transféré en 1856 à l’ouest du village. Le cimetière fermait le château des Templiers.

2 -L’eau à Régusse
Il y a très peu d’eau à Régusse, comme en témoigne la présence des Moulins à Vent. Il n’y a pas de fontaine ancienne dans le village, la fontaine située devant la piscine date des années 1970, les pierres proviennent d’un ancien lavoir, celle de la place de l’Horloge de l’an 2000. Les régussois du village stockaient l’eau qui venait des toitures via les gouttières dans les caves (citernes dans le sol) à l’intérieur des habitations. Dès 1937, le château d’eau était alimenté par des pompes, l’eau provenait du quartier la Font à l’entrée est du village.
Derrière le château d’eau, les remparts du château des Templiers, avec la tour de garde. Une lucarne défensive se situe au-dessus de la petite toiture.

3 -L’église Saint Laurent a été bâtie en trois fois. La partie la plus ancienne est celle de gauche. Celle de droite est la plus récente. Le clocher en tuiles vernissées a été construit en dernier ; à l’angle de celui-ci, en comptant sept pierres en partant du bas, on obtient son année de construction (1676) et les initiales du maçon (François BAGARY, maçon à Baudinard).

Les cloches de l’Eglise Saint Laurent
La première cloche date de 1843. En 1840, Villeneuve fut rattaché à Régusse et devint un hameau, on transféra la cloche de son église à Régusse en 1875. La troisième cloche a été baptisée en 1953 par Mgr Gaudel.
Rue d’Albert, vers le Nord, on voit la troisième porte du château des Templiers, avec le mur du chemin de ronde qui permettait aux gardes de circuler le long des remparts.

Ici s’achève la partie Templière et commence la partie Seigneuriale
En effet, le 24 Janvier 1308, les Templiers de Provence sont arrêtés et les terres de Régusse saisies sur ordre du Conte Charles II obéissant à l’injonction du 6 janvier 1308 de Philippe Le Bel roi de France et à une bulle papale de Clément V. Les terres régussoises seront remises aux Chevaliers Hospitaliers de Saint-Jean. Régusse passa ensuite aux mains de la dynastie des Castellane puis des Albert.
A droite du clocher, au 2 Rue d’Albert se trouvait le Couvent construit par les Castellane.
Franchir la porte Nord du Château des Templiers, observer le « piton rocheux » sur lequel a été bâti Régusse. Face aux remparts (à droite lorsqu’on franchit la porte) se trouvait le réfectoire du Couvent.
Le 15 Janvier 1564 Pierre de Castellane vend la seigneurie de Régusse à Antoine d’Albert. Le 14 novembre 1613, le Seigneur Balthazar vendit la seigneurie de Régusse à Michel de Grimaldi.

4 - Tour du Château des Grimaldi, de cette tour partirait un souterrain qui permettait aux mercenaires de sortir discrètement et qui les menait au quartier Font Neuve (à l’Ouest du village).
Le château des Grimaldi avait quatre tours, il n’en reste plus que deux. En contre bas du Château se trouvait le Grand jardin du seigneur avec son pigeonnier. En novembre 1649, Louis XIV devient Marquisat.

5 -Porte du Château Seigneurial
Ce Château de l’époque des Castellane, a été repris et agrandi vers l’Ouest par les Grimaldi. Il fut en partie rasé à la Révolution.

6 -Les grandes arcades sont des vestiges des portes des écuries du seigneur.
7 - Ancienne porte de l’Eglise, actuellement on y entre par le collatéral Sud. Par l’escalier qui encadre la porte, le seigneur accédait à une chambre qui lui permettait de suive l’Office Religieux en toute tranquillité.
La rangée de trous dans le mur était un pigeonner, dont une partie rebouchée est encore apparente.
On suppose la Tour carrée (dans l’actuelle cour du restaurant), était la tour de garde du Château.

8 -Porte d’entrée Seigneuriale, le château se trouvait plus en hauteur, le Cours Alexandre Gariel a été formé au moyen de remblais. On suppose que le premier magasin sur la droite était le logement du gardien.

Le Cours Alexandre Gariel date du XIX e siècle.

9 -Le Monument aux Morts, date de 1919, les pierres proviennent d’une carrière située sur la route d’Artignosc « les Esterilles ».
10 - Le Poids Public, date de 1873 (la bascule a été enlevée en 1961) à côté se trouvait la poste
11 - Chapelle Notre Dame de la Miséricorde, on l’appelle plus ordinairement la Chapelle du Presbytère. Elle est signalée dès 1642. Elle servait de lieu à une confrérie de Pénitents Blancs. Aujourd’hui devenue un musée « La Maison du Combattant ». Deux autres chapelles sont présentes à Régusse : Saint Jean d’Albert et Villeneuve.
Rue de la République, le côté adossé aux vieux remparts date de 1778, l’autre est du XIXe siècle, comme en témoignent les dates inscrites aux frontons des portes (1806).

12 - Place de l’Horloge, le Campanile a été construit au XVIIIe siècle sur une tour du XVIe siècle, la cloche provient de la Chapelle Saint Jean (située sur les hauteurs du village, cette chapelle a été érigée en 1638 à la demande du seigneur de Grimaldi). A rez-de-chaussée se situe l’Office de Tourisme, local aux murs et plafonds voûtés où se trouve encore l’ancien four à pain communal.
13 - Les Moulins à Vent, datent du XIIIe siècle. Restaurés en 1995, l’un d’eux abrite un petit musée d’outils agraires, l’autre est le seul de la région à faire encore la farine.

Cours du Château
Elle représente la partie centrale du château, on y accède par un imposant portail. Charles Grimaldi l’agrandit vers l’ouest au XVIIème siècle.
Les Remparts
Les remparts situés au Nord du village représentent la partie de Régusse ayant le mieux conservé son caractère d’origine. Une partie date du XIIème siècle, l’autre, munie de meurtrières et de créneaux, fut construite par Charles Grimaldi au XVIIème siècle.
L’Eglise St Laurent XIIème siècle
A été bâtie en trois fois, la partie de gauche, la plus ancienne et la partie de droite la plus récente. Le clocher en tuiles vernissées construit en dernier, à l’angle de celui-ci, en comptant sept pierres en partant du bas, on obtient son année de construction (1676) et les initiales du maçon (François Bagarry).